Pourquoi Oslo est la capitale la plus cool du monde ?

Capitale de la Norvège

Oslo est la première ville de la Norvège. En 1624, elle s’appelait Christiania de 1624. Ce nom lui était reconnu jusqu’en 1924. Le surnom Faubourg lui est attribué à partir du 1er janvier 1925. 1403268 habitants investissent Oslo, dont 27% sont des immigrants. On dit que c’est la plus heureuse de toutes les capitales d’Europe. 

Capitale verte depuis 2019

L’UE a désigné Oslo comme étant la capitale verte d’Europe. C’est une reconnaissance attribuée depuis 2019. Cette consécration est reconnue à une ville qui s’engage avec du sérieux dans la protection de l’environnement et le développement durable. Certaines études, particulièrement celle du WHR ou World Happiness Report confirme que les habitants de la Norvège sont les plus heureux de la planète. Pour clarifier son classement, on fait le rapport entre les autres critères comme les richesses par habitant, les niveaux de sécurité dans le pays ainsi le sentiment d’autonomie partagé entre les habitants. Depuis le moment où les gisements de pétrole en Mer du Nord, le pays est réellement riche d’un don providentiel réparti. Pourtant, l’aisance matérielle fait défaut. La sérénité montrée sur le visage des Norvégiens s’explique autant par un domaine de vie inclinant au bonheur. Oslo, parfois qualifiée de ville la plus champêtre du globe, en est la plus révélatrice des illustrations. Donc, découvrir Oslo est une grande opportunité pour les amateurs de voyage. 

Ville verte d’Europe malgré elle

Cette agglomération, investies par 1403268 habitants a été désignée récemment Capitale verte d’Europe en 2019. C’est une distinction attribuée tous les ans par la Commission européenne à des villes déployant des efforts marquant au profit de l’environnement. Elle a été remarquable pour son approche générale liée au développement durable, et qui intègre les transports en, la biodiversité, la santé publique, la cohésion sociale, ainsi l’implication des citoyens. A ces stades différents, le choix sur la capitale de la Norvège n’endure aucune contestation. Se localisant au bord des eaux du fjord, et cernée de collines verdoyantes et de lacs, bien aéré en son juste milieu puisqu’elle dispose de tant d’oasis de verdure, l’ancienne ville de Christiana est une cité respirant à pleins poumons. Tout a été réfléchi pour le bien commun de ses habitants tels que des visiteurs. Elle exprime même un pouvoir pareil en matière de séduction et charme. Elle a beaucoup à offrir à ses visiteurs en commençant par le plus apprécié de ses parcs. C’est le parc de Frogner. Ce parc a été imagé par Gustav Vigeland de 1869 à 1943. Authentique hymne de bronze et de pierre à une famille norvégienne, cette étendue musée à ciel ouvert a pu mettre en scène un cycle de vie via des représentations de femmes et des hommes et d’enfants non couverts par des vêtements, sans la moindre remarque d’indécence. Apparemment, c’est le plus vaste parc de sculptures sur Terre, consacré à un seul professionnel d’art. 

Voyage riche en découverte en Oslo

Pour les amateurs d’histoire et d’art Oslo est en outre une aubaine avec plus de 50 musées de tout genre. Le musée de l’armée de mer met en évidence l’osmose existant entre la Norvège et la mer. Ce pays de la Scandinavie dispose plusieurs kilomètres de côtes représentant deux fois le tour de la Terre. Un autre exemple, un voyage à Oslo se prépare surtout à visiter le musée du Fram venant du nom d’un célèbre bateau fut le premier de ce genre à partir de la fin du 19ème siècle. Ainsi, il sera considéré comme un réel voyage sur mesure. Ce grand musée s’approche un peu plus des deux pôles. Les aventuriers et les explorateurs ont eu la célébrité sur les glaces et les océans durant ces deux derniers siècles. La plus ancienne de toutes les capitales scandinaves est une ville farouchement jeune avec ses facultés et grandes écoles, une vie de citadins actifs, des programmations culturelles foisonnantes. Liée à sa légende et à ses coutumes et traditions, Oslo prend soin jalousement à préserver ses quartiers populaires avec des maisons faites de bois colorées. Pourtant, elle souscrit aux originalités audacieuses avant-gardistes s’observant particulièrement sur le bord du littoral dans la partie du Bjørvika. Ses immeubles se sont disposés en ligne à la façon qui évoque un code-barres. D’où son surnom de Barcode que le quartier a hérité. 

Visiter la Laponie en hiver : tout ce qu’il faut savoir avant de partir !
Les étapes à suivre pour laisser votre voiture en toute sécurité au parking de l’aéroport Charles de Gaulle